Camp

)
Avant de venir aux Rayonnantes, ça nous aiderait bien si vous remplissez le formulaire anonyme de pré-inscription !

Sur le modèle des « shape the camp » du Climate Justice Camp en Belgique nous avons mis en place des discussions en mixité choisie (c’est-à-dire entre personnes concernées par une même oppression) pour penser différents aspects du camps. Tu peux retrouver toutes ces productions dans l’onglet luttes sytémiques.

Informations générales

Le lieu

Le camp aura lieu sur le site de l’ancienne gare de Luméville (6 km de Bure), qui est un lieu privé acheté par des opposant.es au projet Cigéo il y a pas mal d’année – lieu symbolique car menacé sur le long terme car sur le tracé de la voie ferré. Cela se situe sur la route entre Mandres en Barrois et Luméville en Ornois (un peu avant ce village).

Cuisine – repas – si tu veux amener de la recup

La cuisine sera vegan. Si tu as des allergies alimentaires, dis-le nous dans le formulaire et on tiendra compte autant que possible.

Pour des raisons politiques, la plupart des espaces collectifs prévus sur le camp seront vegan – sans produits d’origine animal (dessert, cuisine libre service, cuisine). Pour l’espace repas, tu peux manger ce que tu souhaites tout en gardant la vigilance de demander autour de soi si ça dérange de sortir des produits pas vegan.

Il y aura un espace pour cuisiner en libre service en parallèle de la cantine.  Evitez d’arriver avec des récups de produits frais (légumes, viandes).

D’une part, il n’y aura pas d’espace prévu pour cuisiner les produits animaux et d’autre part, on ne mélangera pas les légumes de récups avec les légumes des approvisionnements du camp – les récups seront plus un encombrement qu’autre chose.

Toute récup (ou autre moyen de réappropriation) de produits type dégueulicieux (biscuits industriels, pâtes à tartiner, brioches, …) est bienvenue ! A l’espace petit déjeuné, il y aura aussi un espace végétarien pour des produits de récup’ qui ne sont pas vegan. Il y sera possible de stocker ce qui sera ramené.

 

Dormir

Pour dormir, si tu le peux, ça serait génial que tu amènes une tente et un duvet ou un drap et une couverture. Si c’est galère pour toi, dis-le nous et on trouvera une solution ensemble (dormir dans des sleeping en dur, chambre pmr, autres besoins).

Prix libre

Le camp fonctionnera avec un système de prix libre (entrée, miam, documentations, boissons etc). Tu seras invité.es à payer ce que tu souhaites : tu donnes ce que tu veux, ce que tu peux. Pour que ce soit aussi fait en conscience, on vous donnera des informations sur les différents coûts du camp.

Alcool, cigarettes et substances

L’espace buvette vendra de l’alcool à des horaires spécifiques. Pour garantir un environnement dans lesquels tout le monde puisse se sentir bien, des espaces sans alcool et sans substances sont prévus sur la camp.
Dans l’intention de ne pas inciter à la consommation d’alcool, il y aura aussi une buvette sans alcool et des contenants opaques. Nous vous demandons de ne pas venir aux plénières et ateliers si vous vous sentez alcoolisé.e.s ou sous l’emprise de substances. Nous souhaitons aussi que le camp soit un lieu sans fumée, cendre et mégots de cigarettes, mais il y aura un espace cigarettes!

Animaux non humains

Nous n’avons pas prévu l’accueil des animaux non-humains sur le camp. Nous souhaitons que les jeunes enfants y soient le plus libre possible, et nous craignons une cohabitation difficile.
Nous vous demandons donc de ne pas venir avec des animaux non humain.
Si ce n’est vraiment pas possible pour toi, il faudra veiller à ce que leur présence n’effraie pas, ou ne soit pas un danger pour les petit-es et grand-es  humain-es.

Espace enfants

Sur le camp, il y aura un espace dédié aux jeunes personnes pour qu’elles puissent se retrouver, se reposer, jouer et tout autre activité inventable. Ce sera un barnum avec des matelas, des coussins, du matériel artistique et une bibliothèque avec des livres chouettes.L’idée est que ce lieu soit ouvert non-stop aux jeunes personnes afin qu’elles puissent se l’approprier et le modeler comme elles le souhaitent. Les grandes pesonnes pourront y passer mais avec l’aval des jeunes personnes présentes et en respectant leur usage de l’espace.

Il y aura des créneaux horaires définis auxquels des grandes personnes pourront s’inscrire si elles souhaitent accompagner les jeunes personnes présentes pour co-construire des activités, jouer, explorer le camp et ses ateliers, et passer du temps ensemble.

Tous les ateliers qui se dérouleront sur le camp seront ouverts aux jeunes personnes avec un accompagnement si besoin. Il y aura par exemple possibilité de faire un journal/fanzine du camp, de faire une émission de radio et mille autres choses auxquelles on ne pense pas. On pourra organiser des grands jeux et des spectacles/veillées en fonction des envies. On va discuter avec des jeunes personnes en amont pour leur demander leur avis sur la construction de cet espace.

Si jamais vous avez des questions/informations/suggestions n’hésitez pas à écrire à « lescopainesdelest@riseup.net »

On vous invite aussi à apporter vos propres jeux de société/livres/matériel artistique

Journalistes et photos

Sur le camp, il est interdit de prendre des photos ou des vidéos. Ces dernières années, il y a eu une forte présence et répression policière et judiciaire aux alentours de Bure. L’idée c’est de l’alimenter le moins possible, par exemple en évitant de faciliter l’identification des personnes sur le camp.

Par contre, c’est important pour nous que cet événement et cette lutte soit documentée et qu’elle rayonne au-delà de l’espace-temps du camp. C’est pour ça qu’on va faire de l’automedia (si tu veux nous aider, bienvenue!) et qu’on fait du lien avec des médias. Ce qu’on prévoit c’est que plusieurs personnes prennent des photos du camp. Ces personnes seront identifiées et ne prendront pas de photos de viages. Si on estime que certains visages, même de loin, peuvent être reconnus, ils seront floutés. On aimerait aussi accueillir quelques journalistes sur le camp. Si cela a lieu, cela sera sur un temps déterminé qui sera annoncé publiquement. Les journalistes seront identifié.e.s, accompagné.e.s et ne prendront pas de photos.

Charte

Section en construction, plus d’informations prochainement.

Accessibilité et commodités

Le camp des rayonnantes aura lieu sur un terrain isolé (premiers commerces, bureau de tabac et pharmacie à 15km). L’accès à l’eau potable et à l’électricité y sera assuré mais limité. Le camp aura lieu en extérieur, avec certains espaces couverts. Certaines parties du camp, qui ne concernent pas la majorité des ateliers et la vie quotidienne du camp, ne seront accessibles que par des escaliers raides avec rambarde.

Le sol du camp n’est pas très plat, il est majoritairement en terre ou herbe, avec beaucoup de cailloux, de trous, de flaques de boue selon le temps, ainsi que certains passages en pente. Il y a des chantiers en cours et nous faisons notre possible pour que le sol soit à peu près plat pour l’accès aux espaces primordiaux du camp sans pouvoir garantir l’autonomie pour des personnes qui souhaiteraient venir en fauteuil roulant.

Il y aura un sanitaire prévu pour être accessible en fauteuil roulant et un camping PMR avec des matelas dans les tentes et qui sera situé de manière plus accessible que les autres campings. Ce sera possible de dormir (et de se doucher) dans les maisons collectives alentours, en précisant ce besoin dans le formulaire de pré-inscription.

Un parking sera accessible et proche du camp pour les personnes qui en ont besoin.

Il est prévu plusieurs espaces calmes pour les personnes qui voudraient s’isoler du camp, dans lesquels il n’y aura pas d’interactions entre les personnes. Ces espaces seront disponibles en priorité pour les personnes neuro-atypiques.

Il a été demandé à l’équipe qui organise les soirées qu’il n’y ai pas de flashs de lumière notamment pendant les fêtes, dont le volume sonore pourra être élevé. Il y aura des bouchons dans les espaces sans interactions et nous essayons de réunir également des casques antibruit.

 

Comment venir?

Si vous venez en voiture!

Un pad existe pour les covoitur’heureuses – pour y avoir accès, suffit de s’inscrire à l’évènement!

 

Si vous venez en train !

Un système de navette va être mis en place, avec un numéro de téléphone qui sera mis à disposition. C’est chouette si vous prévenez assez en avance sur ce tel, l’heure à laquelle et où vous voudriez qu’on vienne vous chercher.

Plusieurs options d’arrivée :
– par Bar-Le-Duc, vous pouvez ensuite prendre le bus Ligne 18 jusqu’à Gondrecourt-Le-Château. C’est le plus proche pour venir vous chercher.
Vous pouvez trouver les horaires de bus sur le site Fluo, en mettant en destination Gondrecourt.
– encore par Bar-Le-Duc, vous pouvez aussi prendre le bus Ligne 1 jusqu’à Ligny-en-Barrois. C’est un peu plus loin même si ça rapproche déjà, mais la fréquence des bus est meilleure.
– vous pouvez aussi arriver à la gare de Joinville

 

Si vous venez en stop !

On peut vous conseiller de viser Thonances-les-Joinville ou bien Ligny-en-barrois, ce sont des axes où les copaines qui viennent en voiture sont susceptibles de passer, et donc plus facile de vous prendre au passage !

 

Et si vous êtes amateurices de la conduite !

Pendant toute la durée du camp, le navette sera à l’auto-gestion ! N’hésitez pas, pour aller récupérer les ami.e.s mais aussi pour faire de chouettes balades en voiture en contrées Meusiennes et Haut-Marnaises !

 

Les espaces en mixité choisie

Des espaces en différentes mixités choisies on été pensé pour le camp: il est prévu d’avoir un  espace chill (repos) en mixité choisie racisée (sans blanc.hes), un camping MINT: Meuf, Intersexe, Non-binaire, Trans (sans homme cis-genre*) avec des toilettes et un espace détente et enfin un espace chill (repos) en mixité choisie queer ouvert aux personnes en questionnement.

Nous avons décidé de mettre en place ces espaces en mixité choisie (entre personnes concernées par une même oppression) pour permettre aux personnes qui subissent des oppressions systémiques de se reposer, de trouver de la force ensemble, de pouvoir partager les micros agressions quotidiennes, de pouvoir en faire quelques chose, en discuter ou en rire et les rendre publique et politique, ne pas avoir à le garder pour soi.

Pour nous il n’existe pas d’espace « safe » (sécure) c’est pour cela qu’ils ne seront pas décrits comme tel ni pensé comme tel. Nous préférons l’idée qu’il y a des espaces bienveillants (les espaces en mixité choisie) et des espaces confrontants (nous ferons notre possible pour que le reste du camp ne le soi pas).

D’autres espaces seront également mis en place tel qu’un espace enfant, qui permettra aux adultes référents d’enfant(s) sur le camp de pouvoir participer à des ateliers et aux enfants de ne pas s’ennuyer. Il y aura aussi un espace calme sans interactions, pour permettre de se reposer parce qu’on sait que se retrouver sur un camp à nombreu.ses ça peut être épuisant.

* par « personne cis-genre », nous entendons une personnes qui se reconnaît dans le genre qui lui a été assigné à la naissance

Interprétariat

Il y aura de l’interprétation sur le camp afin de permettre aux personnes ne parlant pas français de participer. Un groupe « interprétation » s’est monté afin de permettre que le camp soit accessible en français, anglais, allemand et italien. Si vous voulez donner un coup de main sur le sujet ou avoir plus d’informations, vous pouvez écrire à passion-traduction@riseup.net !

L’équipe en question n’a pour le moment pas trouvé de personnes pour interpréter en langue de signe. Si vous voulez aider sur ce sujet, contactez-nous!

Covid

La circulation du COVID est toujours active dans plein de régions du monde, dont la France. Si tu penses que tu as pu être exposé-e au virus et que tu souhaites venir au camp de manière plus rassuré-e, tu peux réaliser un test antigénique en pharmacie ou prendre un rendez-vous pour un test PCR (ces tests sont gratuits si t’as une carte vital). Si tu as des symptômes du COVID, merci de te faire tester avant de venir ! Si tu es positif-ve au COVID, nous sommes désolé-es mais nous devons te demander de ne pas venir au camp :( nous espérons que tu vas vite te remettre, prends soin de toi !

Pour information, plusieurs mesures seront mises en place :

  • du gel hydroalcoolisque et des masques seront à disposition à l’entrée et à l’intérieur du camps, en particulier dans l’espace accueil, l’espace cuisine, les espaces de service des repas, les autres lieux fermés et les toilettes
  • Un protocole COVID pour la cantine sera aussi mis en place
  • Les personnes animant des ateliers dans des espaces fermés demanderont systématiquement aux personnes présentes si elles souhaitent porter le masque
  • Les personnes le souhaitant pourront porter un signe montrant qu’elles sont des personnes à risque, afin de s’assurer que les gestes barrières sont respectés vis-à-vis d’elles.
  • En cas de Covid avéré, un protocole sera mis en place par le groupe médic’

 

Venir depuis l’étranger

Youhou c’est super que tu viennes!! De l’interprétariat sera présent sur le camp pour permettre au maximum de personnes de venir. Si tu comptes passer les frontières et que tu risques de te faire contrôler, voici quelques informations qui peuvent t’être utiles (état des lieux des mesures sanitaires pour venir ne France, mis à jour le 30/06/2021) :

A partir du 1er juillet 2021, le pass sanitaire sera reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen, sous le forme d’un certificat européen. Le certificat pourra intégrer :

  • une preuve de vaccination, c’est-à-dire un document attestant que :
    • tu as reçu ta 2ème injection depuis au moins 2 semaines pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca),

    • tu as reçu ton injection depuis au moins 4 semaines pour les vaccins à injection unique (Johnson & Johnson) ;

  • un résultat de test négatif
  • une preuve de rétablissement de la Covid de moins de 6 mois

Les mesures pour le retour sont celles du pays de destination.

Si tu viens de l’espace européen ou d’un pays de la « liste verte » (Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande ou Singapour)

  • Si tu es vacciné.e : il te faudra présenter une preuve de vaccination.
  • Si tu n’es pas vacciné.e : il te faudra présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures.

/ ! \ Le cas du Royaume-Uni

Depuis le 31 mai, un renforcement des mesures sanitaires a été décidé pour les voyageurs se déplaçant vers la France depuis le Royaume-Uni, face au développement du variant dit « indien » :

  • des motifs impérieux seront exigés pour les ressortissants étrangers hors Union européenne non-résidents en France rejoignant la France depuis le Royaume-Uni ;
  •  un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures sera exigé de la part de toute personne rejoignant la France depuis le Royaume-Uni ;
  • à leur arrivée, les voyageurs devront observer une période d’’auto-isolement de 7 jours. Pour le moment, compte tenu de la faible incidence de la Covid en Grande-Bretagne, le dispositif de contrôle systématique à domicile ne leur sera pas appliqué.